Message de 1888

Accueil   >   Mission   >   Message de 1888

 
Résumé des particularités du
Message de 1888
 

 
 1. LA NATURE HUMAINE DE JÉSUS
 

  • Pour sauver et relever l’humanité perdue, Jésus a pris la nature de ceux qui sont tombés, c’est-à-dire la nature de l’homme après la chute d’Adam, affaiblie de milliers d’années de dégénérescence et c’est dans cette nature qu’Il a remporté la victoire sur le péché sans jamais pécher Lui-même. (1) (2) (3)
     
  • Il a été rendu semblable aux hommes en tous points en endossant même nos faiblesses humaines. (4) (10)
     
  • En faisant cela, il a pu être tenté en tous points comme nous le sommes, sans commettre de péché, afin de démontrer une parfaite justice dans une chair pécheresse. (5)
     
  • Tout en se refusant volontairement l’utilisation de ses attributs divins (omniscience, omnipotence et omniprésence) pour revêtir notre forme humaine dans sa faiblesse, Jésus n’a jamais cessé d’être Dieu et pouvait en tout temps reprendre ses attributs et sa forme divine, toutefois il ne l’a jamais fait. (6) (1)
     
  • La justice du Christ n’était pas inhérente à sa nature humaine, mais existait par la foi. Il eut à renoncer à sa propre volonté en vue de suivre celle de son Père, car sa volonté humaine faisait obstacle à la volonté de Dieu. (7) (8)
     
  • Sa vie victorieuse sur le péché est un exemple de ce que Dieu peut réaliser en chaque humain. (9)
     
  • Depuis son incarnation, Jésus accepte pour toujours d’endosser notre nature humaine. Même au ciel, par un choix volontaire quotidien, Jésus s’humilie à se limiter dans notre nature pour l’éternité. (11) (12)
     

Références:

  1. « Lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, » (Php. 2:6-8)
  2. « Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché. » (Rom. 8:3.)
  3. « En conséquence, il a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple. » (Héb. 2:17)
  4. « Il peut être indulgent pour les ignorants et les égarés, puisque la faiblesse est aussi son partage. » (Héb. 5:2)
  5. « Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. » (Héb. 4:15)
  6. « Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. » (Col. 2:9)
  7. « Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi: Mon Père, s’il est possible, que cette coupe s’éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. » (Mat. 26:39)
  8. « Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jean 5:30)
  9. « Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. » (2 Cor. 5:21)
  10. « Dieu permit à son Fils de venir dans un monde dont Satan se prétendait le maître, et d’y venir sous la forme d’un faible petit enfant, sujet aux infirmités humaines. Il lui permit d’encourir les dangers de la vie en commun avec tous les autres hommes, de livrer bataille comme tout enfant de l’humanité, au risque d’un insuccès et d’une perdition éternelle. » (Jésus-Christ, page 34)
  11. « Ce n’est pas seulement pour porter nos péchés, pour mourir en sacrifice pour nous, qu’il a été donné; Dieu l’a donné pour toujours à l’humanité déchue. Pour assurer son conseil de paix immuable, Dieu a donné son Fils unique comme partie intégrante de la famille humaine, pour toujours participant de notre nature. » (Jésus-Christ, page 16)
  12. « Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, sur les nuées des cieux arriva quelqu’un de semblable à un fils de l’homme ; il s’avança vers l’ancien des jours, et on le fit approcher de lui. » (Daniel 7:13)

 
 2. L’INITIATIVE DE DIEU DANS LE SALUT
 

  • Dieu est le bon berger, Il prend l’initiative de nous ramener à Lui. Il est continuellement à la recherche de ses brebis perdues. (1) (2)
     
  • Le salut ne dépend pas de notre recherche de Dieu, mais de se laisser approcher par Lui, car l’amour (agapè) de Dieu est un amour actif et non passif. Toutefois, notre destin final dépendra toujours de notre volonté de Le suivre. (3) (4) (6)
     
  • Le sacrifice du Christ est effectif pour tout le monde, de sorte que la seule raison pour quiconque d’être perdu est le choix délibéré de résister à son appel en méprisant la bonté de Dieu. (5)
     
  • Pour ceux qui hériteront le paradis, ce sera grâce à l’initiative de Dieu, mais pour ceux qui hériteront la géhenne ce sera eux qui auront pris l’initiative de s’éloigner de l’attraction salvatrice de Dieu, conséquence de leur incrédulité. (6)
     

Références:

  1. « Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve? Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules. » (Luc 15:4-5)
  2. « L’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin. Mais l’Éternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu? » (Gen. 3:8-9)
  3. « La notion d’après laquelle il suffirait à l’homme de travailler à développer le bien qui est naturellement en lui est une erreur fatale. » (Vers Jésus, Page 27)
  4. « J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas. » (Rom. 10:20)
  5. « Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, de sa patience et de sa longanimité, ne reconnaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance? » (Rom. 2:4)
  6. « C’est la contemplation de l’Agneau de Dieu sur la croix du Calvaire qui commence à nous révéler le mystère de la rédemption; et la bonté de Dieu qui y éclate nous amène à la repentance. (…) Le pécheur peut résister à cet amour, refuser de se laisser attirer par le Sauveur; mais s’il ne résiste pas, il sera attiré vers lui. » (Vers Jésus, Page 26, 27)

 
 3. IL EST PLUS FACILE D’ÊTRE SAUVÉ QUE D’ÊTRE PERDU
 

  • L’Évangile éternelle est une bonne nouvelle!
     
  • La foi authentique entraîne une soumission totale et le don de notre volonté à Dieu. Lorsqu’un être humain s’abandonne dans l’amour de Dieu, il reçoit la force, la joie et la paix; ses énergies se renouvellent et la victoire lui est assurée. (1)
     
  • Dans cet abandon, le coeur est attiré vers les choses célestes et le chrétien chemine avec Dieu par Sa force. (2) (3)
     
  • C’est notre résistance à cette force d’attraction de l’amour de Dieu qui nous épuise et rend pénible notre marche dans le salut. (4)
     
  • Un coeur non converti trouvera plus difficile d’être chrétien, alors qu’un coeur soumis trouvera plus facile de vivre avec Dieu que de vivre sans Lui, et cela même dans la persécution. (5) (6)
     
  • Quand l’être humain apprécie l’amour de Dieu, il s’ensuit qu’il lui est plus facile de faire le bien que de faire le mal. (7) (8)
     

Références:

  1. « Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point. » (Ésaïe 40:31)
  2. « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. » (Mat. 11:28-30)
  3. « C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi. » (Col. 1:29)
  4. « Nous tombâmes tous par terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hébraïque: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons. » (C’est en vain que tu résistes, comme l’animal qui rue contre le bâton de son maître. [Français courant]) (Act. 26:14)
  5. « Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-Christ notre Seigneur. » (Rom. 5:20-21)
  6. « Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. » (1Pi. 4:14)
  7. « Mais quand la puissance du péché est brisée et que la grâce règne, alors la grâce règne sur le péché et repousse toute la puissance du péché. Ainsi, aussi vrai littéralement qu’il est plus facile sous le règne de la grâce de faire le bien que de faire le mal, de même il est plus facile, sous le règne du péché, de faire le mal que de faire le bien. » (Review and Herald, A. T. Jones)
  8. « N’allons pas, cependant, en conclure que le chemin qui monte est pénible et que celui qui descend est agréable. La route qui mène à la mort est semée de souffrances, de châtiments, de chagrins et de déceptions qui sont autant d’invitations à revenir en arrière. L’amour de Dieu a voulu rendre le chemin de la destruction pénible aux insouciants et aux entêtés. » (Ellen G. White, Heureux ceux qui, p. 113, Chapitre 6, Section: Étroite est la porte, resserré le chemin qui mène à la vie)

 
 4. LA JUSTIFICATION PAR LA FOI VÉRITABLE REND LE PÉCHEUR OBÉISSANT À LA LOI DE DIEU
 

  • La foi véritable engendre une réponse positive du pécheur dans l’appréciation sincère de cet amour (agapè) de Dieu exprimé par son fils Jésus-Christ à la croix. (1)
     
  • L’amour (agapè) de Dieu est un élément propulseur dans l’exercice de la foi qui s’exprime par une obéissance parfaite aux directives de Dieu. (2) (3)
     
  • Cette obéissance est motivée non par la peur d’être perdu ou l’espoir d’une récompense, mais par l’appréciation de l’amour incommensurable de Dieu. (4) (5)
     
  • Le but ultime du chrétien devient le don de sa vie à Christ pour le salut de ses semblables, sans égard à la récompense de la vie éternelle. (6) (7) (8)
     
  • Par la foi, le chrétien accepte l’initiative de Dieu, qui est le seul qui peut transformer son cœur qui a été touché par son amour (agapè). (9)
     
  • La justification par la foi est réellement plus qu’une déclaration d’absolution légale, elle a le pouvoir de changer le coeur par la puissance du Saint-Esprit. (9)
     
  • Il s’ensuit que la vraie justification par la foi rend le croyant obéissant à tous les commandements de Dieu, incluant le sabbat du 7e jour et les lois de la santé. (10) (11)
     

Références:

  1. « Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut » (Rom. 10:10)
  2. « Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. » (2 Cor 5:14-15)
  3. « Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. » (Jean 14:23)
  4. « Si vous m‘aimez, gardez mes commandements. » (Jean 14:15)
  5. « La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour. » (1 Jean 4 :18)
  6. « Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. » (1 Jean 3:16)
  7. « Car je voudrais moi-même être anathème et séparé de Christ pour mes frères, mes parents selon la chair. » (Rom. 9:3)
  8. « Pardonne maintenant leur péché! Sinon, efface-moi de ton livre que tu as écrit. » (Exo. 32:32)
  9. « L’homme est incapable de réaliser cette œuvre de transformation par sa propre volonté. Il n’a en lui aucune puissance suffisante pour cela. … C’est pourquoi le pécheur doit recevoir la grâce de Dieu avant d’être prêt pour le royaume de gloire. … C’est de Dieu que doit venir cette puissance régénératrice. Ce changement ne peut être opéré que par le Saint-Esprit. » (Paraboles de Jésus, p.76)
  10. « Celui qui s’efforce de garder les commandements de Dieu uniquement par devoir ne connaîtra jamais la joie de l’obéissance. … La véritable obéissance procède d’un principe qui a sa source dans l’être intérieur. Elle émane de l’amour de la justice et de la loi de Dieu. L’essence de toute justice, c’est la fidélité à notre Rédempteur qui nous pousse à faire le bien par amour du bien – parce que le bien est agréable à Dieu. » (Paraboles de Jésus, p.77)
  11. « Mes frères, que sert-il à quelqu’un de dire qu’il a la foi, s’il n’a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver? La foi, si elle n’a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même. Mais quelqu’un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j’ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent. » (Jac. 2:14, 17-19)

 
 5. LA JUSTIFICATION LÉGALE EN CHRIST POUR TOUS LES HOMMES
 

  • L’incarnation, la vie et la mort de Christ ont réconcilié le monde avec Dieu. (1) (4)
     
  • C’est une grâce prodiguée en dehors de la volonté de l’homme, fondée sur l’oeuvre accomplie de Christ qui a un impact à salut sur la nature humaine. (2) (7)
     
  • Cette justification légale s’étend à tous les hommes. Nous sommes maintenant tous libérés de l’esclavage du péché et littéralement sauvés de la destruction. Toute personne doit sa vie actuelle à Jésus-Christ, qu’elle y croit ou non. (3) (4) (5) (9)
     
  • Comme en Adam, toute l’humanité a reçu la condamnation; de la même manière en Jésus-Christ toute l’humanité a reçu le pardon. (1) (8)
     
  • La « bonne nouvelle » du salut est la proclamation de ce qui est déjà un fait accompli. Ce n’est pas une simple « provision » qui attend l’initiative du pécheur de faire le premier pas de l’accepter. (2)
     
  • Dieu nous a déjà adoptés dans sa famille en Jésus-Christ. Il nous invite à y demeurer. (6)
     
  • Il ne faut pas confondre le salut qui est une réalité présente pour tous les hommes, acquis en Jésus-Christ et la promesse de la vie éternelle dans le paradis terrestre qui est une réalité future conditionnelle à nos choix personnels.
     

Références:

  1. « Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. » (Rom. 5:18)
  2. « Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit. » (Jean 19:30)
  3. « Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. » (2 Cor. 5:19)
  4. « Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. » (1Jean 2 :2)
  5. « C’est à la mort du Christ que nous devons même la vie terrestre. Le pain que nous mangeons nous a été acquis au prix de son corps rompu. L’eau que nous buvons a été payée de son sang répandu. Personne, qu’il soit saint ou pécheur, ne mange sa nourriture quotidienne sans être nourri du corps et du sang du Christ. Chaque miche de pain porte l’empreinte de la croix du Calvaire. » (Jésus-Christ p.664)
  6. « En lui Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté. » (Eph. 1:4-5)
  7. « Mais il n’en est pas du don gratuit comme de l’offense; car, si par l’offense d’un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d’un seul homme, Jésus-Christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup. Et il n’en est pas du don comme de ce qui est arrivé par un seul qui a péché; car c’est après une seule offense que le jugement est devenu condamnation, tandis que le don gratuit devient justification après plusieurs offenses. » (Rom. 5:15-16)
  8. « Tout ce qui est dans le monde est inclus dans Adam; et tout qui est dans le monde est inclus dans le Christ. En d’autres termes, Adam dans son péché a atteint tout le monde; Jésus-Christ, le deuxième Adam dans Sa justice touche toute l’humanité.
    Le premier Adam nous a tous affectés; ce qu’il a fait a inclus tout le monde. Ce qu’il a fait nous a faits ce que nous sommes. Maintenant, voici un autre Adam. Est-ce qu’Il touche autant que le premier Adam a fait? La réponse: C’est certainement vrai que ce que le deuxième Adam a fait embrasse tout ce qui a été embrassé dans ce que le premier Adam a fait.
    Est-ce que la seconde justice d’Adam embrasse autant que le premier péché d’Adam? Regarder attentivement. Sans notre consentement, nous étions tous inclus dans le premier Adam. Jésus, le second homme, nous a touchés en tous points. Le premier Adam a amené l’homme sous la condamnation du péché; la seconde justice d’Adam défie cela, et fait vivre chaque homme. Tout le monde est libre de choisir la voie à suivre; par conséquent, il est responsable de ses propres péchés individuels. » (A. T. Jones, Bulletin de la Conférence générale, 1895, pp. 268-270)
  9. « Nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes, principalement des croyants. » (1 Tim. 4:10)

 
 6. LA PUISSANCE DE LA CROIX
 

  • Jésus a souffert énormément sur la croix et il est mort de la seconde mort, rejeté par Son père. Il est mort comme nous devions tous mourir. (1) (2) (3) (4) (5) (6)
     
  • À son incarnation, Dieu a uni toute l’humanité en Christ de la même manière que toute l’humanité est un en Adam. Par cet acte, Jésus s’est fait le père de l’humanité, ainsi Il est devenu le nouvel Adam. (7)
     
  • En faisant mourir Jésus à la croix, Dieu a aussi fait mourir de la seconde mort toute l’humanité avec Lui, effaçant ainsi notre condamnation an Adam. (8) (9) (10) (15)
     
  • De plus, en ressuscitant Jésus d’entre les morts, Dieu a aussi ressuscité l’humanité avec Lui, nous redonnant ainsi la vie éternelle qu’Adam avait perdu. (9) (10) (12) (14)
     
  • L’amour du Christ nous a si fortement étreintes qu’il nous a tous portés avec Lui dans sa mort et sa résurrection de sorte que nous vivons tous par Lui pour la vie éternelle. Toutefois, notre destin final dépendra toujours de notre volonté de poursuivre notre route avec Lui. (8)
     
  • Nous n’avons donc rien à nous glorifier, sinon de la croix de Christ. (13)
     

Références:

  1. « Lui qui a porté nos péchés en son corps sur le bois…lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. » (1 Pi. 2:24)
  2. « Christ nous a rachetés de la malédiction de la loi, étant devenu malédiction pour nous – car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois, » (Gal. 3:13)
  3. « Nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. » (Esa. 53:4)
  4. « Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance. » (Esa. 53:10)
  5. « Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. » (Apo. 21:8)
  6. « Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l’étang de feu. C’est la seconde mort, l’étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. » (Apo. 20:14-15)
  7. « C’est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. » (1 Cor. 15:45)
  8. « Car l’amour de Christ nous presse, parce que nous estimons que, si un seul est mort pour tous, tous donc sont morts; et qu’il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. » (2 Cor. 5:14-15)
  9. « En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection. » (Rom. 6:5)
  10. « J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. » (Gal. 2 :20)
  11. « Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. » (Jean 15:3-4)
  12. « Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses. » (Col. 2:13)
  13. « Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde! » (Gal. 6:14)
  14. « Car, puisque la mort est venue par un homme, c’est aussi par un homme qu’est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ, » (1 Cor. 15:21-22)
  15. « La Bible enseigne clairement la valeur universelle de la mort du Christ. Par la grâce de Dieu, il fit l’expérience de la mort en faveur de tous (Héb. 2:9). Comme Adam, tous ont péché (Rom. 5:12), c’est pourquoi tous font l’expérience de la mort – la première mort. La mort que le Christ subit pour tous fut la seconde mort – la malédiction de la mort (Apoc. 20:6). » (Ce que croient les adventistes… chap. 9, p.121)

 
 7. LA NOUVELLE ALLIANCE EST « L’ÉVANGILE ÉTERNEL »
 

  • L’alliance de Dieu avec les hommes a toujours été la même depuis Adam. Cette alliance est éternelle et ne changera jamais. (4) (5)
     
  • Malheureusement, son alliance éternelle a été altérée par une incompréhension. Le peuple d’Israël, sous l’inspiration de ses dirigeants et malgré les appels incessants des prophètes, a perdu le sens de cette alliance et en a fait un moyen de salut par les oeuvres. (1)
     
  • Notre salut ne dépend pas du fait que l’on respecte ou non nos promesses faites à Dieu, mais il dépend de notre foi en la promesse qu’Il nous a faite en Christ de nous rendre à son image. (2) (3) (7)
     
  • L’Ancienne Alliance est une fausse conception de l’engagement de l’homme envers Dieu. Elle est basée sur la promesse de l’homme. Elle représente un système de salut par les œuvres qui existe depuis l’entrée du péché dans l’humanité, motivée par un intérêt égocentrique de gagner la vie éternelle.
     
  • La Nouvelle Alliance est la bonne conception de l’engagement de l’homme envers Dieu. Elle est basée sur la promesse de Dieu. Elle représente un système de salut par la foi dans les mérites de Christ qui œuvre à salut, motivée par le désir de glorifier et d’honorer Christ en vue du salut du monde. Elle fut établie avec Adam depuis Genèse 3:15. (3) (8)
     
  • L’Ancienne et la Nouvelle alliance ne sont pas une question d’époque, mais de motivation. Plusieurs aujourd’hui vivent sous l’Ancienne Alliance parce que leurs motivations sont centrées sur eux-mêmes. (5)
     
  • Le Seigneur écrit sa loi dans le cœur du croyant de telle manière qu’il aime obéir à Dieu. Ceci produit une nouvelle motivation basée sur l’agapè qui transcende la peur d’être perdu ou l’espoir d’une récompense. (Ces mauvaises motivations sont ce que Paul appelle être sous la loi.) (6) (7)
     

Références:

  1. « Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles de l’Éternel et toutes les lois. Le peuple entier répondit d’une même voix: Nous ferons tout ce que l’Éternel a dit. » (Exo. 24:3)
  2. « Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, Après ces jours-là, dit l’Éternel: Je mettrai ma loi au dedans d’eux, Je l’écrirai dans leur cœur; Et je serai leur Dieu, Et ils seront mon peuple. » (Jér. 31:33)
  3. « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. » (Gen. 3:15)
  4. « J’établirai mon alliance entre moi et toi, et tes descendants après toi, selon leurs générations: ce sera une alliance perpétuelle, en vertu de laquelle je serai ton Dieu et celui de ta postérité après toi. » (Gen 17 :7)
  5. « Conclue avec Adam et renouvelée avec Abraham, cette alliance ne put être ratifiée qu’à la mort de Jésus-Christ. Néanmoins, elle fut appelée une nouvelle alliance. Fondée sur la loi divine, elle avait pour but de remettre l’homme en harmonie avec la volonté de Dieu, en le rendant capable d’observer ses préceptes. » (Patriarches et prophètes, Ellen G. White, p. 347)
  6. « Si vous êtes conduits par l’Esprit, vous n’êtes point sous la loi. » (Gal 5:18)
  7. « Je veux faire ta volonté, mon Dieu! Et ta loi est au fond de mon cœur. (Ps 40:9)
  8. « La loi même qui avait été gravée sur les tables de pierre est écrite par le St-Esprit dans notre cœur. Au lieu de chercher à établir notre propre justice, nous acceptons celle du Sauveur. Son sang expie nos péchés et son obéissance nous est imputée. Alors notre cœur, renouvelé par le St-Esprit, est rendu capable de produire « les fruits de l’Esprit ». »( Patriarches et prophètes, p. 349)

 
 8. LA PURIFICATION DU SANCTUAIRE CÉLESTE
 

  • Aujourd’hui, Jésus est au ciel dans son ministère de purification du sanctuaire. Cette œuvre de purification atteindra le cœur de tous les vrais adorateurs. (1)
     
  • Par la foi, Il désire que nous entrions avec Lui dans le lieu très saint et devenions participants de son plan de purification de nos cœurs à son image. (2) (3)
     
  • L’œuvre de la purification du sanctuaire aboutira à un effacement définitif de tous nos péchés repentis. À ce moment, la victoire sur le péché sera totale et le caractère du Christ se reflétera à travers chaque fidèle. (4)
     
  • Cette purification atteindra une telle efficacité que nous serons comme si nous n’avions jamais péché à l’image parfaite de Jésus-Christ. (5)
     
  • Quand cette œuvre sera complétée, les élus seront scellés et le retour de Jésus sera imminent. (6)
     

Références:

  1. « Afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde. » (Php. 2:15)
  2. « C’est pourquoi elles (les personnes qui rejettent les messages des trois anges)n’ont aucune connaissance du chemin qui conduit au lieu très saint et ne peuvent bénéficier de l’intercession que Jésus y exerce. À l’instar des juifs qui offraient leurs sacrifices inutiles (après la mort de Christ), elles adressent leurs vaines prières au lieu que Jésus a quitté. » (Premiers écrits, p.261)
  3. « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes? » (1Co 6 :19)
  4. « Afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. » (Eph. 5:27)
  5. « Le caractère de Jésus-Christ est substitué à votre caractère, et vous avez accès auprès de Dieu comme si vous n’aviez jamais péché. » (Vers Jésus, p.62)
  6. « Ce sont ceux qui ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau; et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles. » (Apo.14:4-5)

 
 9. LA VICTOIRE TOTALE SUR NOS FAIBLESSES
 

  • L’Évangile a la puissance de donner à chaque être humain la victoire sur tous ses péchés. (1)
     
  • Chaque tentation et défaut de caractère peuvent en tout temps être surmontés grâce au Saint-Esprit. (2)
     
  • Christ attend que son Église atteigne la maturité parfaite qui est la perfection du caractère exprimée par les œuvres justes des saints. (3) (4) (5)
     
  • Ce qui caractérisera le peuple de Dieu à la fin, c’est qu’il garde les commandements de Dieu et ce seulement parce qu’il garde la foi de Jésus. (6)
     
  • Nous pouvons hâter son retour par notre contribution à la préparation de son épouse aux noces de l’agneau. (5) (7)
     

Références:

  1. « Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, » (Eph. 4:13)
  2. « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » (1 Cor. 10:13)
  3. « Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. » (2 Cor. 11:2)
  4. « pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche, » (Col.1:22)
  5. « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. » (Apo.19:7-8)
  6. « C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. » (Apo. 14:12)
  7. « Tandis que vous attendez et hâtez l’avènement du jour de Dieu, à cause duquel les cieux enflammés se dissoudront et les éléments embrasés se fondront! C’est pourquoi, bien-aimés, en attendant ces choses, appliquez-vous à être trouvés par lui sans tache et irrépréhensibles dans la paix. » (2 Pi. 3:12-14)

 
 10. LA REPENTANCE CORPORATIVE DE L’ÉGLISE
 

  • Nous faisons partie de l’Église au temps de la fin et Dieu nous bénit dans tous les domaines. Toutefois, le témoin fidèle et véritable nous révèle que nous sommes misérables, pauvres, aveugles et nus. Notre autosuffisance et notre propre justice nous aveuglent. Nous nous sommes éloignés de Dieu et une repentance corporative serait souhaitable. (1) (2) (4)
     
  • En refusant d’accepter le message du 3e ange livré à la session de Minneapolis en 1888, l’Église, en session de la Conférence générale, a commis un grand péché. Elle, devrait maintenant se repentir et répondre à l’appel de Dieu en acceptant la lumière de Sa vérité exprimée dans la justification par le sang de Christ et la sanctification par la puissance purificatrice de l’Esprit-Saint. (3) (4) (5)
     
  • En suivant l’exemple de l’amour du Christ envers son prochain, le chrétien s’identifie profondément aux péchés de ses frères et ressent le poids des conséquences désastreuses dans l’Église. Il en est impacté d’une manière telle qu’il porte lui-même le poids de ce péché. (6) (7)
     
  • Motivée par l’amour, une telle identification le conduit à demander pardon pour les péchés de ses frères. Son témoignage appellera aussi les rebelles à la repentance et à une vie nouvelle en Christ. (6)
     
  • Plus cet esprit d’identification se fait sentir au sein de l’Église, plus intensément sera expérimenté le déversement de l’Esprit de Dieu. (8)
     
  • Cette repentance collective apportera un réveil et une réforme qui purifiera l’Église de Dieu au temps de la fin. (9)
     
  • Ceux qui sont touchés par cette repentance resteront dans l’Église de Dieu après le criblage au temps de la fin. (10) (11)
     

Références:

  1. « Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. Aie donc du zèle, et repens-toi. » (Apo. 3:17-19)
  2. « À moins qu’ils ne passent par une repentance profonde, à moins que ces hommes n’humilient leurs cœurs par la confession et ne reçoivent la vérité telle qu’elle est en Jésus, ils n’entreront jamais au ciel. Lorsque la purification prendra place dans nos rangs, nous ne marcheront selon nos aises, nous vantant d’être riches, pourvus de biens, et de n’avoir besoin de rien. » (Testimonies, vol. 8, 1903, p. 250)
  3. « Le refus d’abandonner des idées préconçues et d’accepter la vérité explique en grande partie l’opposition qu’a rencontrée à Minneapolis le message du Seigneur présenté par les frères [E. J.] Waggoner et [A. T.] Jones. En suscitant cette opposition, Satan a réussi dans une grande mesure à priver notre peuple de la puissance extraordinaire du Saint-Esprit que Dieu désirait ardemment lui communiquer. L’ennemi l’a empêché d’obtenir cette efficience qui aurait pu caractériser la proclamation de la vérité au monde, ce qui aurait renouvelé l’expérience faite par les apôtres après la Pentecôte. On a résisté à la lumière qui doit éclairer le monde entier de sa gloire, et l’attitude de nos propres frères est largement responsable d’avoir privé le monde de cette lumière. » (Messages Choisis I, p. 276. Selected Messages I, p. 234. )
  4. « Le Seigneur a lancé un appel à Son peuple. D’une manière des plus marquée, Il a révélé Sa présence divine. Mais le message et les messagers n’ont pas été reçus mais méprisés. Je ressens le désir intense de voir ceux qui ont tant besoin du message de l’amour divin entendre Jésus frapper à la porte de leur cœur et laisser entrer l’Invité céleste. Mais Jésus a frappé inutilement au cœur de certains. En rejetant le message donné à Minneapolis, les hommes ont commis un péché. Ils ont commis un bien plus grand péché en gardant la même haine contre les messagers de Dieu pendant des années, en rejetant la vérité que le Saint-Esprit leur présentait. En traitant le message avec indifférence, c’est la parole divine qu’ils ont traitée ainsi. » (Ellen G. White 1888 Materials, 1890, p. 913.)
  5. « Si vous rejetez les messagers délégués par Christ, vous rejetez Christ.[…] Je vous exhorte maintenant à vous humilier et à cesser de résister avec entêtement à la lumière et à l’évidence. » (Testimonies to Ministers and Gospel Workers, 1896, p. 97-98.)
  6. « Je priai l’Eternel, mon Dieu, et je lui fis cette confession: Seigneur, Dieu grand et redoutable, toi qui gardes ton alliance et qui fais miséricorde à ceux qui t’aiment et qui observent tes commandements! Nous avons péché, nous avons commis l’iniquité, nous avons été méchants et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes ordonnances. » (Dan. 9:4-5)
  7. « Cependant la mort a régné depuis Adam jusqu’à Moïse, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam. » (Rom. 5:14)
  8. « À moins que l’Église, qui récolte maintenant ce qu’elle a semé, ne se repente et ne se convertisse, elle mangera du fruit de ses propres oeuvres, jusqu’à ce qu’elle se prenne en dégoût. Lorsqu’elle résistera au mal et choisira le bien, lorsqu’elle recherchera Dieu avec une humilité totale et remplira sa haute vocation en Christ, debout sur la plate-forme de la vérité éternelle et se saisissant par la foi des succès préparés pour elle, elle sera guérie. Elle paraîtra alors dans la simplicité et la pureté divines, libre de tout lien terrestre, montrant que la vérité l’a en effet affranchie. Alors ses membres seront vraiment les élus de Dieu, Ses représentants. » (Testimonies, vol. 8, 1903, p. 250.)
  9. « Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu’aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d’un sac, et s’assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; […] Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu’ils crient à Dieu avec force, et qu’ils reviennent tous de leur mauvaise voie et des actes de violence dont leurs mains sont coupables! Qui sait si Dieu ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s’il ne renoncera pas à son ardente colère, en sorte que nous ne périssions point? Dieu vit qu’ils agissaient ainsi et qu’ils revenaient de leur mauvaise voie. Alors Dieu se repentit du mal qu’il avait résolu de leur faire, et il ne le fit pas. » (Jon. 3:5-10)
  10. « Satan accomplira des miracles pour séduire. Il fera passer son pouvoir pour le pouvoir suprême. L’Église peut sembler sur le point de tomber, mais elle ne tombera pas. Elle demeurera, tandis que les pécheurs dans Sion seront passés au crible et rejetés, la paille séparée du bon grain. C’est une terrible épreuve, mais elle doit survenir. Personne, sinon ceux qui auront vaincu par le sang de l’Agneau et la parole de leur témoignage, ne sera trouvé parmi les fidèles et les véridiques, sans tache ni trace de péché, sans mensonge à la bouche. … Ceux qui font partie du “reste” et purifient leur âme en obéissant à la vérité rassemblent des forces par ce procédé éprouvant. Ils démontrent la beauté de leur sainteté au sein de l’apostasie qui les entoure.» (Voir Esaïe 49:16.) Ils sont inscrits dans la mémoire éternelle et impérissable de Dieu… » (Lettre 55, 8 décembre 1886)
  11. « Affaiblie et défectueuse, dans le besoin constant d’être avertie et conseillée, l’Église est néanmoins l’objet du suprême regard de Christ. » (Testimonies for the Church, Volume 7, P.16)