Le chaînon brisé

Accueil   >   Catalogue   >   Robert J. Wieland   >   Le chaînon brisé   >   Audio

Chapitre

   . Préface

   . Introduction

  1. Y a-t-il contradiction au sein même de la Bible ?

  2. Ellen White est-elle opposée à l’enseignement des messagers de 1888 concernant la nature de Christ ou l’a-t-elle contredit ?

  3. Son approbation du message de Jones et Waggoner ne fut-elle que sélective et partielle ?

  4. Pourquoi Ellen White a-t-elle écrit la lettre 8-1895 au pasteur Baker de Nouvelle-Zélande ?

  5. Une compréhension exacte de la nature de Christ est-elle essentielle pour notre salut individuel ?

  6. Si christ a pris la nature de péché de l’homme après la chute ne serait-il pas un homme ayant des « propensions au péché » alors que l’Esprit de Prophétie nous dit que nous ne devons pas le présenter comme tel ?

  7. Que signifie « Il est un frère dans nos infirmités mais non dans la possession de passions semblables. Comme un être sans péché, sa nature avait horreur du péché » ?

  8. La conception de 1888 outrepasse-t-elle le conseil d’Ellen White dans sa lettre 8, 1895 en donnant « la moindre impression … qu’une ombre de, ou une inclination à la corruption atteignit Christ ou que d’aucune manière il succomba à la corruption » ?

  9. La conception de 1888 de la nature de Christ le rend-elle « tout à fait humain », un être tel que nous-mêmes, ce qui ne peut être ?

10. Comment Christ pouvait-il assumer la nature pécheresse de l’homme après la chute et n’avoir pas une « ombre de péché »?

11. Si Christ est né « sans une ombre de péché », n’était-il pas différent de nous qui sommes « nés avec des propensions innées à la désobéissance » ?

12. Si Christ a assumé notre nature de péché, n’aurait-il pas eu un péché habitant en lui qui n’existait pas en Adam innocent ?

13. La phrase suivante indique-t-elle que christ a pris la nature sans péché d’Adam avant la chute ?

14. Si Christ « subit l’assaut des tentations dans le désert comme Adam subit l’assaut des tentations en Éden, n’a-t-il pas pris la nature innocente d’Adam avant la chute ?

15. Comment serait-il possible que Christ ait assumé notre nature de péché si le second Adam, dans sa pureté et sa sainteté uni à Dieu et aimé de Dieu, il commença ou le premier Adam avait commencé » et parcourant volontairement le terrain ou Adam tomba, il racheta la faute d’Adam ?

16. Cela signifle-t-il que « Christ est né avec le péché habitant en lui » ?

17. Mais l’Esprit de Prophétie n’attribue-t-il pas expressément à Christ une « inclination » au péché ?

18. Si Christ a assumé notre « inclination » à faire le mal, aurait-il lui-même besoin d’un Sauveur ?

19. Pourquoi Ellen White a-t-elle dit que « Christ était un puissant intercesseur, dépourvu des passions de nos natures humaines déchues, mais assailli des mêmes infirmités, tenté en toutes choses comme nous le sommes » ?

20. Que signifie cet énoncé : « Il devait prendre sa place à la tête de l’humanité en assumant notre nature mais non la culpabilité de l’homme » ?

21. Est-ce le fait que comme membre de la famille humaine, il était mortel, implique que Christ ait reçu à sa naissance la nature pécheresse innée de l’homme ?

22. L’énoncé suivant suggère-t-il que christ n’a pas pris notre nature de péché à la naissance : « Il s’humilia lorsqu’il vit qu’il était en forme d’homme, afin de pouvoir comprendre la force de toutes les tentations qui assaillent l’homme » ?

23. Les tentations du Christ n’étaient-elles pas différentes des nôtres en ce qu’il était tenté d’user de son pouvoir divin pour se délivrer lui-même, ce que bien entendu, nous ne sommes pas tentés de faire, différentes aussi parce que ses tentations avaient une intensité plus grande ?

24. Le grec de Hébreux 4:15 n’implique-t-il pas que Christ ne fut pas réellement tenté « comme nous en toutes choses » ?

25. Pourquoi Eellen White a-t-elle dit que « Christ était placé dans la position d’Adam … et remporta la victoire qu’Adam n’avait pu remporter » ?

26. Si christ a assumé notre nature de péché, la croix l’a-t-elle sauvé ?

27. Est-ce que christ en son incarnation eut à tenir assujetti son « corps » comme Paul dit qu’il dut le faire ?

28. David dit : « Je suis né dans l’iniquité et ma mère m’a conçu dans le péché ». Y eut-il dans les paroles de Jésus quelque chose d’équivalent à ce cri ?

29. Voici la question essenitelle : Comment Christ pouvait-il être sans péché comme petit enfant avant de parvenir à l’âge de raison ?

30. Si Jésus a dit : « le prince de ce monde vient. Il n’a rien en moi » cela ne signifie-t-il pas que christ n’a assumé que la nature innocente d’Adam avant la chute ?

31. Mais comment le peuple de dieu pourrait-il jamais être sans péché comme Christ l’était s’il doit demeurer « des canaux corrompus de l’humanité », comme le dit ?

32. Voici un énoncé qui semble pencher nettement d’un côté : « Christ … vainquit satan dans la même nature sur laquelle en Éden, Satan avait remporté la victoire ». Cette même nature qu’Adam possédait avant la chute n’était-elle pas sans péché ?

   . Appendice : Notes sur le « péché originel »